Mar 14, 2019

T3DP pourrait avoir trouvé une solution pour imprimer en 3D des cellules solaires

T3DP, un projet de R&D qui prend racine dans la chaîne de production et les technologies respectueuses de l'environnement, utilise l'impression 3D pour créer des panneaux solaires dont le rendement de conversion est deux fois supérieur à celui des panneaux actuels.

T3DP est un projet de recherche basé sur l’impression 3D qui a été lancé en 2013 par Daniel Clark. Son objectif est d’utiliser un procédé d’impression 3D volumétrique breveté pour doubler le rendement de conversion des panneaux solaires actuels. En bref, T3DP essaie de créer un panneau solaire imprimé en 3D qui soit à la fois abordable et viable.

Aujourd’hui, le projet est en lice pour remporter le concours A Challenge from Sweden, Sustainable Mobility Challenge. Des innovateurs du monde entier ont présenté leur dossier et sont en cours d’évaluation. Trois lauréats seront annoncés cet été, remportant chacun 50 000 euros et la possibilité de lancer leurs solutions sur le marché, grâce à un fonds de 1,5 million d’euros créé par l’Agence suédoise de l’énergie.

Par le passé, beaucoup ont tenté d’imprimer en 3D une cellule solaire. Mais le succès se fait attendre. Cela n’arrête pas T3DP, qui espère que son approche y remédiera. Voyons ensemble comment.

Quelle est la technique du T3DP pour imprimer en 3D des cellules solaires?

L’an dernier, la revue en ligne Electrek a présenté une étude menée par des chercheurs de Stanford. Leur travail consistait à étudier les matériaux composés de structures pérovskites chimiques pour les cellules solaires.

Les chercheurs se sont inspirés de la géométrie complexe de l’œil d’une mouche à toison pour créer une cellule solaire composée de microcellules de pérovskite, agencée dans une structure de forme hexagonale. Cette structure garantit la stabilité, l’efficacité et la résistance de la perovskite d’ordinaire fragile, si prise séparémment.

Reinhold Dauskardt, professeur de science des matériaux et d’ingénierie et auteur principal de l’étude, expliquait à l’époque : [Notre recherche] présente une belle forme en nid d’abeille avec redondance intégrée : si vous perdez un segment, des centaines d’autres fonctionneront. Chaque segment est très fragile, mais il est protégé par la structure qui l’entoure.”

Étonnamment, leur travail a égalé les rendements de conversion des cellules solaires standard. Mieux encore, la pérovskite s’est avérée être un choix moins cher que les options en silicium.

S’appuyant sur cette étude, Clark a intégré l’impression volumétrique 3D dans le processus de fabrication, en imprimant en 3D la structure particulière de ses celleules solaires. Il explique que cela pourrait conduire à un record du monde en termes de rendement de conversion.

Cependant, Clark espère maintenant développer son entreprise et pour cela, il a besoin de fonds. Espérons que le T3DP remportera le prix de 50 000 euros et l’opportunité de lancer cette nouvelle solution en Suède.

Source : 3D Printing Media Network

Erratum : Une version antérieure de cet article indiquait que T3DP était une startup suédoise. Il a depuis été mis à jour pour refléter la nature réelle du T3DP.

License: The text of "T3DP pourrait avoir trouvé une solution pour imprimer en 3D des cellules solaires" by All3DP is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.

Subscribe to updates from All3DP

You are subscribed to updates from All3DP

You can’t subscribe to updates from All3DP. Learn more… Subscribe

You can’t subscribe to updates from All3DP. Learn more…

B719266D-CB2F-4571-9ABD-AFEC8A7D79DCB719266D-CB2F-4571-9ABD-AFEC8A7D79DCB719266D-CB2F-4571-9ABD-AFEC8A7D79DC