Aug 1, 2018

Les 14 meilleures imprimantes 3D de l’été 2018

Vous recherchez la meilleure imprimante 3D ? Voici une sélection des meilleures imprimantes 3D, divisées en 14 catégories, que vous pouvez acheter aujourd'hui. Pour vous aider dans votre choix, retrouvez une évaluation complète pour chaque machine et une partie terminologie !

Vous voulez acheter une imprimante 3D de bureau ? Vous vous demandez par où commencer et quoi acheter ? C’est tout à fait normal : il existe une vaste gamme de machines sur le marché et, pour les débutants, il est difficile de les différencier. En outre, lorsque vous cherchez la meilleure imprimante 3D dans une catégorie bien précise, les choses se corsent davantage.

Nous sommes là pour vous aider. Après avoir passé beaucoup de temps à imprimer et à bricoler les imprimantes 3D de bureau les plus diverses (et après avoir quelque peu débattu entre nous), l’équipe d’All3DP vous présente les meilleures imprimantes 3D actuellement sur le marché.

Pour vous aider dans votre décision, la liste suivante est composée de modèles auxquels nous avons attribué une récompense. Chaque imprimante 3D mise en exergue est notre recommandation honnête pour une catégorie précise et/ou pour une fourchette de prix. Si vous voulez en savoir plus sur les critères que nous avons pris en compte pour évaluer les imprimantes 3D, rendez-vous ici.

Nous avons également préparé un petit guide pour vous aider à choisir la meilleure imprimante 3D répondant à vos besoins. Pour plus d’informations sur la terminologie employée, consultez notre glossaire.

Sans plus tarder, voici nos recommandations pour les meilleures imprimantes 3D du printemps 2018.

Les 14 meilleures imprimantes 3D - Été 2018

show table
1

Original Prusa i3 MK3 Meilleure imprimante 3D

Original Prusa i3 MK3

Et la meilleure imprimante 3D est… l’Original Prusa i3 MK3 !

Caractéristiques

  • Volume d'impression (mm) 250 x 210 x 210
  • Matériau ABS, PLA, HIPS, PVA, PETG, nylon, composites
  • Épaisseur min. d'une couche (µm) 50
  • Connexion Carte SD, USB
  • Technologie FDM
  • Diamètre du filament 1,75 mm
  • Open source Logiciel et matériel
  • Compatible avec des matériaux tiers Oui
  • Plateau chauffant Oui
  • Vitesse d'impression 200 mm/s

Pour qui ? Si vous cherchez une imprimante 3D FDM qui frôle la perfection, l’Original est assurément le modèle qui vous devriez acheter.

Pourquoi l’acheter ? Parce que l’utiliser est un régal. Si vous optez pour la version en kit à monter soi-même, l’assemblage est un moment de bonheur. Si vous choisissez l’option pré-assemblée, cette imprimante 3D FFF/FDM d’une grande polyvalence permet d’obtenir des impressions excellentes à peine sortie de la boîte.

Combien coûte-t-elle ? 999 €

Pourquoi avons-nous élu l’Original Prusa MK3 Meilleure imprimante 3D ? 

Une imprimante 3D conçue pour les makers peut-elle être la meilleure imprimante 3D ? Nous en sommes convaincus. Tout d’abord, la Prusa MK3 offre un rapport qualité-prix incomparable. Ses prouesses techniques sont telles qu’elle dépasserait sans peine des imprimantes 3D coûtant trois fois plus chères.

Dans notre atelier, c’est devenu la machine que nous utilisons lorsque nous voulons imprimer sans tracas. Elle est silencieuse, rapide et agréable à utiliser. Le plateau amovible s’est également révélé être un accessoire indispensable.

La Prusa MK3 imprime tout, même les matériaux notoirement difficiles à utiliser. Grâce à la philosophie open source, vous pouvez vraiment modifier et améliorer la machine, ce qui la rend idéale si vous souhaitez expérimenter et personnaliser votre matériel.

Le Slicer intégré, Slicer Control, dispose d’options intéressantes et est constamment mis à jour avec de nouvelles améliorations. Il est également possiblement de pré-commander un kit pour réaliser des extrusions multi-matériaux.

Nous avons vraiment été tentés de mettre un 10/10 à l’Original Prusa i3 MK3. Le seul problème que nous avons rencontré a été le capteur censé vous avertir lorsque vous êtes à court de filament. Il a manqué de fiabilité avec le filament transparent. Ce défaut sera sans aucun doute corrigé dans une prochaine itération.

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : Original Prusa i3 MK3 : la reine de l'impression 3D

Original Prusa i3 MK3

show product

Modèle alternative à la meilleure imprimante 3D : Ultimaker 3

L’Ultimaker 3 est connue comme étant la Rolls-Royce de l’impression 3D. Elle est chère, certes, mais la qualité, le confort d’impression et la facilité d’utilisation est inégalable. Ce modèle, produit phare de l’empire Ultimaker, est doté de toutes les dernières avancées technologiques. L’imprimante 3D permet une double extrusion et ses deux Print Cores (deux extrudeurs) peuvent être remplacés rapidement afin de pouvoir changer les buses en un tour de main.

Elle dispose aussi d’une connexion sans fil et d’une caméra intégrée au cadre pour contrôler en temps réel le processus d’impression. Grâce au logiciel Cura Connect, vous pouvez l’utiliser pour commencer à construire votre ferme d’imprimantes 3D. C’est l’ultime machine professionnelle pour l’impression 3D professionnelle. Par contre, il faudra payer le prix.

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : Ultimaker 3 Review – Best 3D Printer of the Year 2017

Ultimaker 3

show product
2

Creality Ender 3 Meilleure imprimante 3D à moins de 200 €

Et la meilleure imprimante 3D à moins de 200 € est… la Creality  Ender 3  !

Caractéristiques

  • Volume d'impression (mm) 220 x 220 x 250
  • Matériau PLA, ABS, PETG, PVA, compostites
  • Épaisseur min. d'une couche (µm) 100
  • Connexion USB, carte SD
  • Technologie FDM
  • Diamètre du filament 1,75 mm
  • Open source Logiciel et matériel
  • Compatible avec des matériaux tiers Oui
  • Plateau chauffant Oui
  • Vitesse d'impression 200 mm/s

Pour qui ? Ceux qui veulent faire leurs premières armes en impression 3D avec une imprimante 3D très abordable mais d’une qualité incroyable.

Pourquoi l’acheter ? Parce qu’elle est facile d’utilisation et coûte mois cher qu’un lot de trois bobines de filament.

Combien coûte-t-elle ? Environ 150 €

Pourquoi avons-nous élu la Ender 3 de Creality Meilleure imprimante 3D à moins de 200 € ?

En 2017, pour un si petit budget, impossible de dénicher une imprimante 3D qui ne soit pas un kit de 200 pièces à assembler soi-même. Hélas, nous ne sommes pas tous des bricoleurs en puissance. L’arrivée sur le marché de la Ender 3 a changé bien des choses. Cette imprimante 3D se monte en moins d’une heure, une opération assez accessible pour les débutants en impression 3D.

Pour le reste, inutile de tourner autour du pot : l’une des caractéristiques les plus appréciables de la Creality Ender 3, c’est son prix remarquablement bas. Ce qui ne l’empêche pas d’être dotée d’un plateau chauffant, d’une interface utilisateur correcte et d’un cadre stable. Aspect plus négatif, la Ender 3 n’offre qu’un volume d’impression modeste de 220 x 220 x 250 mm.

Bien sûr, il existe de nombreux clones de la série Prusa i3 et certains d’entre eux sont vendus à un prix raisonnable. Cependant, si vous cherchez la meilleure imprimante 3D dans la catégorie petit budget, il faut vous assurer que la machine compense les inconvénients dus aux composants à petit prix avec une certaine fiabilité et des résultats de qualité.

Creality a même décidé de mettre la Ender 3 en open source, afin que tout le monde puisse la modifier et la customiser pour exploiter pleinement son potentiel. Nous ne doutons pas que les fans de la Ender 3 vont s’en donner à cœur joie dans les mois qui viennent, pour notre plus grand plaisir.

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : Creality Ender 3 : la meilleure imprimante 3D à moins de 200€

Creality Ender 3

show product

Modèle alternatif à la Meilleure imprimante 3D à moins de 200 € : Monoprice Select Mini V2

Monoprice a été l’une des premières entreprises américaines à proposer une imprimante 3D à petit prix. Avec cette deuxième version de son imprimante 3D au succès inattendu, la Monoprice Select Mini V2 gagne encore plus en fiabilité. Certes, le plateau d’impression reste petit, et la gestion de la température n’est pas à la hauteur comparée aux imprimantes 3D actuelles, mais ce petit bijou ne vous en coûtera que que 200 € environ.

Globalement, la Select Mini V2 est une imprimante 3D pas chère, modifiable et simple d’utilisation, une option idéale si vous recherchez une seconde machine en complément de votre imprimante principale. Assurez-vous toutefois que son volume d’impression n’est pas trop restreint par rapport à vos besoins.

Monoprice Select Mini V2

show product
3

Anycubic i3 Mega Meilleure imprimante 3D à moins de 300 €

Et la meilleure imprimante 3D à moins de 300 € est… l’Anycubic i3 Mega

Caractéristiques

  • Volume d'impression (mm) 210 x 210 x 205
  • Matériau ABS, PLA, PETG, composites
  • Épaisseur min. d'une couche (µm) 50
  • Connexion Carte SD, USB
  • Technologie FDM
  • Diamètre du filament 1,75 mm
  • Open source Logiciel
  • Compatible avec des matériaux tiers Oui
  • Plateau chauffant Oui
  • Vitesse d'impression 150 mm/s

Pour qui ? Tous ceux qui recherchent une imprimante 3D pas compliquée.

Pourquoi l’acheter ? Il s’agit selon nous d’une machine très fiable, qui produit des impressions de qualité à tous les coups.

Combien coûte-t-elle ? En fouillant un peu, on peut trouver l’Anycubic i3 Mega aux alentours de 300 €.

Pourquoi avons-nous élu l’Anycubic i3 Mega Meilleure imprimante 3D à moins de 300 € ?

Bien sûr, il existe de nombreux clones de la série Prusa i3 et certains d’entre eux sont vendus à un prix raisonnable. Cependant, si vous cherchez la meilleure imprimante 3D low-cost, il faut vous assurer que la machine compense les inconvénients dus aux composants à petit prix avec une certaine fiabilité et des résultats de qualité. Pour nous, cette machine, c’est l’Anycubic i3 Mega.

Ce n’est pas souvent que l’on décide de garder une imprimante 3D dans notre atelier après avoir fini de l’évaluer. Pourtant, impossible de nous séparer de l’Anycubic i3 Mega ! Nous nous sommes surpris à la réutiliser fréquemment.

La raison est simple : ce n’est ni plus ni moins qu’une machine Plug and Play. Chargez votre bobine de filament, lancez l’impression, et détachez votre création du plateau quand elle est prête. L’impression 3D ne devrait pas être plus compliquée que ça, non ?

Et avec une baisse de prix d’environ un tiers depuis sa sortie, l’Anycubic i3 Mega est devenue encore plus intéressante. Si vous imprimez avec du PLA ou du PET, il se pourrait bien que cette machine soit faite pour vous. Le plateau d’impression 3D Ultrabase ne nous a pas posé de souci : une fois chaud, l’impression adhère au plateau, et dès qu’il s’est refroidit, vous n’avez plus qu’à détacher votre objet. Et voilà !

L’Anycubic i3 Mega est livrée pré-assemblée avec des instructions claires et offre quelques fonctionnalités intéressantes (capteur de filament, plateau chauffant, cadre en métal solide) que l’on retrouvent généralement sur des machines au prix plus élevé. Toutefois, prenez garde au capteur de filament : à certaines occasions, il n’a tout simplement pas fonctionné.

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : Anycubic i3 Mega: meilleure imprimante 3D à moins de 300€

Anycubic i3 Mega

show product
4

Creality CR-10 Meilleure imprimante 3D à moins de 500 €

Et la meilleure imprimante 3D à moins de 500 € est… la Creality CR-10

Caractéristiques

  • Volume d'impression (mm) 300 x 300 x 400
  • Matériau ABS, PLA, HIPS, PETG, nylon, composites
  • Épaisseur min. d'une couche (µm) 50
  • Connexion USB, carte SD, Wifi
  • Technologie FDM
  • Diamètre du filament 1,75 mm
  • Open source Logiciel
  • Compatible avec des matériaux tiers Oui
  • Plateau chauffant Oui
  • Vitesse d'impression -

Pour qui ? Tous ceux ayant un petit budget et qui n’ont pas peur d’user d’huile de coude et de bricoler.

Pourquoi l’acheter ? Cette machine a pris d’assaut la catégorie Meilleure imprimante 3D à moins de 500 € en 2017. Ce modèle offre un volume d’impression étonnamment large et une qualité surprenante pour cette fourchette de prix. C’est une machine fiable bénéficiant d’une communauté solidaire partageant de nouvelles idées pour améliorer la CR-10.

Combien coûte-t-elle ? L’imprimante est vendue à partir de 413 € mais de nombreuses ventes flash et codes promotionnels permettent de faire baisser son prix.

Pourquoi avons-nous élu la Creality CR-10 Meilleure imprimante 3D à moins de 500 €  ?

Elle n’en a pas l’air comme ça, mais la Creality CR-10 provoque une certaine agitation dans la grande communauté de l’impression 3D. La raison ? Le rapport prix / taille. C’est en effet une imprimante 3D FDM petit budget qui a un volume d’impression énorme de 300 x 300 x 400 mm. Des mises à jour permettent même d’obtenir un volume d’impression de 500 x 500 x 500 mm, soit le quart d’un mètre cube ! Rien qu’avec ces dimensions gigantesques, la Creality CR-10 rafle la première place dans la catégorie Meilleure imprimante 3D à moins de 500 €.

Sa taille mise à part, l’imprimante 3D Creality CR-10 est plutôt basique avec un cadre dont la façade est ouverte. Elle dispose d’un plateau chauffant, d’un lecteur de carte SD, d’un écran de contrôle LCD et d’un boîtier d’alimentation séparé du châssis principal. En réalisant notre évaluation complète de la machine, nous sommes devenus accro à la Creality CR-10. C’est toujours excitant de travailler avec une imprimante qui permet de créer des impressions de grande taille. Et quand ces grands volumes sont alliés à des résultats de haute qualité, il est difficile de ne pas succomber aux charmes de la machine.

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : Test de la Creality CR-10: meilleure imprimante 3D à moins de 500€

Creality CR-10

show product

Alternative à la Meilleure imprimante 3D à moins de 500 € : Anycubic Photon

À première vue, l’Anycubic Photon dispose d’un volume d’impression particulièrement petit, mais il se révèlera sans doute suffisant pour la plupart de vos projets. En dehors de cela, pour moins de 500 $, il est difficile de lui trouver des aspects négatifs qui fassent de l’ombre à sa qualité. Cette imprimante 3D résine est non seulement vraiment pas chère, mais elle produit également des impressions à la précision remarquablement élevée.

Cependant, il est important de ne pas négliger la résine collante et les produits chimiques de post-traitement que vous devrez introduire dans votre atelier.

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : Anycubic Photon Review – Best Budget Resin 3D Printer of Fall 2018

Anycubic Photon

show product
5

Original Prusa i3 MK3 Meilleure imprimante 3D à moins de 1000 €

Original Prusa i3 MK3

Et la Meilleure imprimante 3D à moins de 1 000 € est… l’Original Prusa i3 MK3

Caractéristiques

  • Volume d'impression (mm) 250 x 210 x 200
  • Matériau ABS, PLA, HIPS, PVA, PETG, nylon, composites
  • Épaisseur min. d'une couche (µm) 50
  • Connexion Carte SD, USB
  • Technologie FDM
  • Diamètre du filament 1,75 mm
  • Open source Logiciel et matériel
  • Compatible avec des matériaux tiers Oui
  • Plateau chauffant Oui
  • Vitesse d'impression 200 mm/s

Pour qui ? Tous ceux capables de se débrouiller par eux-mêmes, qui aiment quand leur matériel et leur logiciel est libre sans avoir à acheter une solution premium.

Pourquoi l’acheter ? Cette imprimante 3D règne sur le royaume du RepRap, un mouvement indépendant et open source ; elle est très fiable et la qualité d’impression est bluffante.

Combien coûte-t-elle ? Si vous souhaitez acheter une machine entièrement assemblée, vous devrez débourser environ 1000€. La version en kit coûte quant à elle 769 €.

Pourquoi avons-nous élu l’Original Prusa i3 MK3 Meilleure imprimante 3D à moins de 1000 € ?

L’imprimante Original Prusa i3 MK3 est un design open source utilisé dans le monde entier qui a largement fait ses preuves. La machine a été conçue par Josef Průša lui-même et que vous l’achetiez en kit ou déjà assemblée, c’est une imprimante 3D fantastique.

Fin 2017, son prédécesseur, le modèle MK2S avait remporté la victoire dans les catégories Meilleure imprimante 3D en kit et Meilleure imprimante 3D à moins de 1000 €, non sans raison. C’est une imprimante 3D excellente, fiable et versatile

Cependant, l’équipe de développement a ajouté de nouvelles fonctionnalités pour leur nouvelle itération, la MK3. Et ces fonctionnalités sont devenues indispensables. Grâce au plateau magnétique détachable, il est facile de retirer vos impressions. L’extrudeur a été retravaillé et la stabilité du châssis améliorée. L’imprimante dispose même d’un capteur de filament et peut désormais interrompre une tâche puis la reprendre en cas de coupure de courant.

Sans oublier bien sûr le plateau à nivellement automatique, le design retravaillé, l’impression plus rapide et l’excellent hotend E3D V6. L’imprimante peut ainsi imprimer plus vite et avec un plus grand nombre de matériaux. Průša est par ailleurs connu pour améliorer en continu l’imprimante et son logiciel associé.

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : Original Prusa i3 MK3 : la reine de l'impression 3D

Original Prusa i3 MK3

show product

Alternative à la Meilleure imprimante 3D à moins de 1 000 € : Prusa i3 MK2S

Encore une Prusa ? Oui, et nous assumons pleinement cette décision. La Prusa i3 MK2 est la machine qui inspire la plupart des imprimantes 3D chinoises low-cost, mais ces clones ne pourront jamais battre l’originale. Elle est rapide, fiable et sa prise en main est un vrai plaisir. Si vous n’avez pas besoin d’un plateau magnétique ni d’un capteur de fin de filament, voici la meilleure alternative que vous pourrez trouver pour moins de 1000 €.

Original Prusa i3 MK2S

show product
6

Anet A8 Imprimante 3D la plus populaire

Et l’imprimante 3D la plus populaire est… l’Anet A8 !

Caractéristiques

  • Volume d'impression (mm) 220 x 220 x 240
  • Matériau ABS, PLA, composites
  • Épaisseur min. d'une couche (µm) 100
  • Connexion Carte SD
  • Technologie FDM
  • Diamètre du filament 1,75 mm
  • Open source Logiciel et matériel
  • Compatible avec des matériaux tiers Oui
  • Plateau chauffant Oui
  • Vitesse d'impression -

Pour qui ? Les fans d’impression 3D, les bricoleurs et les passionnés qui ont déjà des connaissances dans le domaine.

Pourquoi l’acheter ? Parce que vous pouvez la customiser de A à Z. Voyez l’Anet A8 comme un point de départ pour vos aventures dans le monde incroyable de la personnalisation de matériel.

Combien coûte-t-elle ? L’Anet A8 est vendue autour de 185 €.

Pourquoi avons-nous élu l’Anet A8 Imprimante 3D la plus populaire ?

Lorsque nous avons fait nos recherches pour trouver la meilleure imprimante 3D de cette catégorie, nous avons utilisé tout un éventail de sites Web pour découvrir précisément le modèle que les gens recherchent le plus.

Depuis sa mise sur le marché en février 2016, l’Anet A8 est peu a peu devenue l’imprimante 3D n°1 dans les résultats de recherche. En février 2018 seulement, plus de 74 000 personnes ont tapé « Anet A8 » dans Google dans le monde entier.

Qu’est ce qui rend l’Anet A8 si populaire ? Selon nous, son petit prix, alliée à une compatibilité avec une multitude de matériaux et la possibilité d’être modifiée la rend très intéressante pour les makers ayant un petit budget. Une grande communauté très active s’est également développée sur Facebook. Et pour cause : l’Anet A8 n’est pas juste une imprimante 3D, c’est une passion.

Petite mise en garde cependant : l’Anet A8 n’est pas faite selon nous pour les débutants ou les enfants. L’assemblage peut se révéler compliqué et beaucoup de projets d’impression se termineront en impasse. Mais si vous avez déjà de l’expérience dans l’impression 3D, vous pouvez jeter un œil à notre article sur les meilleures modifications de l’Anet A8 pour la rendre encore plus performante.

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : Anet A8, l'imprimante 3D la plus populaire du moment

Anet A8

show product
7

Original Prusa i3 MK3 Meilleure imprimante 3D en kit

Et la meilleure imprimante 3D en kit est… l’Original Prusa i3 MK3

Caractéristiques

  • Volume d'impression (mm) 250 x 210 x 200
  • Matériau ABS, PLA, HIPS, PVA, PETG, nylon, composites
  • Épaisseur min. d'une couche (µm) 50
  • Connexion Carte SD, USB
  • Technologie FDM
  • Diamètre du filament 1,75 mm
  • Open source Logiciel et matériel
  • Compatible avec des matériaux tiers Oui
  • Plateau chauffant Oui
  • Vitesse d'impression 200 mm/s

Pour qui ? Les makers curieux qui veulent tout apprendre du monde merveilleux de l’impression 3D et savoir à quoi sert chaque boulon et chaque écrou.

Pourquoi l’acheter ? Ce modèle est la meilleure imprimante 3D en kit actuellement sur le marché, alliant instructions de montage très détaillées et temps d’assemblage raisonnable.

Combien coûte-t-elle ? Si vous l’achetez en kit, vous devrez débourser  769 €.

Pourquoi avons-nous élu l’Original Prusa i3 MK3 Meilleure imprimante en kit ?

Étrange, notre gagnante pour cette catégorie est également l’imprimante primée dans la catégorie Meilleure imprimante 3D à moins de 1000€ et Meilleure imprimante 3D.

Pourquoi cela ? Eh bien, en nous basant sur notre propre expérience lorsque nous avons assemblé la MK3 et en prenant en considération le design soigné et bien construit des machines Prusa…  Le choix était limpide.

Lorsque vous choisissez une imprimante 3D en kit, la qualité de la documentation est un critère déterminant. Vous aurez besoin d’instructions claires, cohérentes et détaillées étape par étape pour assembler votre machine. Et si vous rencontrez un problème, vous devez savoir vers qui vous tourner pour demander de l’aide.

De ce côté-là, la gamme Original Prusa i3 est extraordinaire. Les instructions de montage, disponibles en 7 langues, sont illustrées avec des photos et des diagrammes clairs. Elles sont en outre complétées par des petits tutos. Si vous avez des questions, vous pouvez les poser sur le forum de la communauté. Sans oublier bien sûr les nounours Haribo que M Prusa glisse dans votre colis pour rendre le montage plus doux.

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : Original Prusa i3 MK3 : la reine de l'impression 3D

Original Prusa i3 MK3

show product

Alternative à la meilleure imprimante 3D en kit: Peopoly Moai

Notre alternative à la meilleure imprimante 3D en kit n’est pas une machine FDM mais une imprimante SLA. Financée grâce à une campagne Kickstarter couronnée de succès, la Peopoly Moai permet d’obtenir des impressions de qualité réalisées avec la technologie SLA sans avoir à se ruiner.

L’assemblage de la machine est aisée, bien documentée et tout à fait accessible pour les débutants. Avec la Peopoly Moai, vous pouvez également imprimer avec des résines tierces, ce qui est très appréciable. Si vous êtes à la recherche d’une imprimante 3D SLA à petit prix, ce modèle est un bon choix.

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : Peopoly Moai Review – Best Value Resin 3D Printer in 2018

Peopoly Moai

show product
8

Form 2 de Formlabs Meilleure imprimante 3D SLA/DLP

Et la Meilleure imprimante 3D SLA/DLP est… la Formlabs Form 2

Caractéristiques

  • Volume d'impression (mm) 145 x 145 x 175
  • Matériau Résine
  • Épaisseur min. d'une couche (µm) 25
  • Connexion USB, Wifi, Ethernet
  • Technologie SLA
  • Diamètre du filament -
  • Open source Non
  • Compatible avec des matériaux tiers Oui
  • Plateau chauffant Oui
  • Vitesse d'impression -

Pour qui ? Ceux qui souhaitent imprimer des objets avec un degré de détail et une précision absolus, par exemple dans les domaines dentaire et joaillier ou pour réaliser des figurines.

Pourquoi l’acheter ? Cette machine est la première imprimante 3D de bureau qui démocratise la stéréolithographie. L’entreprise propose de plus en plus de matériaux aux propriétés spécifiques, ce qui fait de la Printrbot Simple Pro le leader dans sa catégorie.

Combien coûte-t-elle ? Le modèle est disponible à partir de 3 828 €, mais les kits de finition et les outils de traitement post-impression ne sont pas inclus.

Pourquoi avons-nous élu la Form 2 de Formlabs Meilleure imprimante 3D SLA/DLP ?

Cette imprimante 3D utilise la stéréolithographie (SLA) et est probablement la meilleure imprimante 3D dans sa catégorie et dans cette fourchette de prix. La technique SLA fonctionne en chauffant la résine dans un réservoir avec un laser à haute puissance qui dessine chaque couche. Les objets ainsi créés atteignent un niveau de détail exceptionnel.

Cette excellente machine est équipée d’un mécanisme de peeling (mise à niveau du réservoir), d’un réservoir chauffant, d’un écran tactile, d’un système de résine automatisé et peut également être contrôlée à distance. L’appareil utilise des logiciels intelligemment développés permettant de rendre le processus d’impression aussi fluide que possible tout en offrant une expérience utilisateur inégalée. Le bonus ? Le service client est impeccable.

Toutefois, les objets imprimés nécessiteront un traitement ultérieur et les réservoirs en résine sont des composants consommables qui doivent être remplacés régulièrement.

Formlabs est tellement convaincu de la qualité de ses machines et de ses matériaux que le fabricant laisse les impressions parler d’elles-même pour ainsi dire. Vous pouvez demander un échantillon gratuit dans n’importe quel matériau utilisé par l’entreprise. Le tout, sans engagement.

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : Formlabs Form 2 Review – Best Resin 3D Printer of Fall 2018

Formlabs Form 2

show product

Alternative à la meilleure imprimante 3D SLA/DLP : Anycubic Photon

Non, l’Anycubic Photon ne peut pas rivaliser avec l’approche professionnelle de l’impression résine offerte par Formlabs. Toutefois, si vous voulez avoir un aperçu de l’impression 3D DLP, vous n’aurez pas besoin de débourser plus de 500 €. Pour imprimer des objets de petite taille seulement, l’Anycubic Photon est une bonne alternative à la meilleure imprimante 3D résine.

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : Anycubic Photon Review – Best Budget Resin 3D Printer of Fall 2018

Anycubic Photon

show product
9

Raise3D N2 Plus Meilleure imprimante 3D grand format

Et la meilleure imprimante 3D grand format est… la Raise3D N2 Plus !

Caractéristiques

  • Volume d'impression (mm) 305 x 305 x 610
  • Matériau PLA, ABS, PC, PET-G, flexible, TPU, HIPS, , carbone, metal, composites
  • Épaisseur min. d'une couche (µm) 10
  • Connexion LAN, Wifi, USB, carte SD
  • Technologie FDM
  • Diamètre du filament 1,75 mm
  • Open source Non
  • Compatible avec des matériaux tiers Oui
  • Plateau chauffant Oui
  • Vitesse d'impression 300 mm/s

Pour qui ? Ceux qui ont de grandes ambitions et souhaitent imprimer de gros objets. De très, très, gros objets.

Pourquoi l’acheter ? Parce que la Raise3D N2 Plus combine facilité d’utilisation avec volume d’impression impressionnant.

Combien coûte-t-elle ? à partir de 3 399 € (HT)

Pourquoi avons-nous élu la Raise3D N2 Plus Meilleure imprimante 3D grand format ?

Impossible de le dire autrement : l’imprimante 3D Raise3D N2 Plus est gigantesque. C’est un cap ! C’est une péninsule ! Un petit enfant pourrait surement tenir à l’intérieur de l’espace d’impression. Mais ne vous laissez pas intimider par sa taille.

La Raise3D N2 Plus vous ravira par son impressionnant volume d’impression de 305 x 305 x 610 mm. Le hotend V2 peut atteindre des températures allant jusqu’à 300°C et, avec à son enceinte entièrement fermée et son plateau chauffant, cette imprimante 3D grand format peut imprimer des matériaux notoirement difficiles à utiliser, et même des composites métalliques (en optant pour une buse résistante à l’usure). Grâce à sa précision de 10 microns sur l’axe Z et de 12,5 microns sur les axes X/Y, vous obtiendrez des modèles détaillées et d’une excellente qualité.

Cette imprimante 3D professionnelle grand format vous permet également d’imprimer avec deux filaments.

En bref, la Raise3D N2 Plus vous ouvre de nouvelles possibilités en matière d’impression 3D grand format. En effet, vous pouvez ajouter un deuxième extrudeur afin d’imprimer en double extrusion. Bien sûr, tous ces avantages ont un prix. Mais si vous recherchez une imprimante 3D plus compacte, vous pouvez toujours vous tourner vers sa petite sœur, la Raise3D N2. Il existe également une version dotée de deux têtes d’impression, la « Raise3D N2 Dual Plus ».

Raise3D N2 Plus

show product

Alternative à la Meilleure imprimante 3D grand format : Creality CR-10 5S

Vous voulez imprimer la moitié d’un mètre cube ? Nous avons l’imprimante 3D qu’il vous faut. Découvrez la Creality CR-10 5S. C’est l’une des imprimante 3D grand format les plus abordables actuellement disponibles sur le marché.

Si l’on considère son immense volume d’impression de 500 x 500 x 500 mm, cette imprimante 3D reste relativement abordable. Certes, il faudra que vous expérimentiez un peu, cette machine n’étant pas équipée de toutes les fonctionnalités disponibles sur les imprimantes Raise3D. Mais elle coûte aussi nettement moins cher.

Creality CR-10 S5

show product
10

LulzBot TAZ 6 Meilleure imprimante 3D indéfectible

Et la Meilleure imprimante 3D indéfectible est… la LulzBot TAZ 6

Caractéristiques

  • Volume d'impression (mm) 280 x 280 x 250
  • Matériau ABS, PLA, HIPS, PETG, nylon, composites
  • Épaisseur min. d'une couche (µm) 50
  • Connexion Carte SD, USB
  • Technologie FDM
  • Diamètre du filament 3,0 mm
  • Open source Logiciel et Matériel
  • Compatible avec des matériaux tiers Oui
  • Plateau chauffant Oui
  • Vitesse d'impression 200 mm/s

Pour qui ? Tous ceux qui veulent une machine polyvalente et fiable et qui souhaitent juste l’installer et imprimer immédiatement.

Pourquoi l’acheter ? Peu importe le filament ou le modèle, la Lulzbot TAZ 6 permet d’obtenir des résultats de qualité à chaque fois. C’est également une autre championne du mouvement open source.

Combien coûte-t-elle ? Le prix de base est de 2 110 € mais des réductions sont disponibles plusieurs fois par an.

Pourquoi avons-nous élu la TAZ 6 de LulzBot Meilleure imprimante 3D indéfectible ?

La Lulzbot TAZ 6 a été conçue pour les labos, les ateliers et les makerspaces. Cette machine imposante dispose d’un système de nivellement automatique qui, allié à une excellente qualité d’impression et une installation aisée, fait d’elle la grande gagnante pour la catégorie meilleure imprimante 3D indéfectible. Il n’y a pas de calibration ou d’approximation à faire, tout fonctionne comme il se doit.

La TAZ 6 est également open source et en cas de besoin, la documentation est fournie et bien rédigée. Vous pouvez compléter les fonctions de base avec par exemple le FlexyStruder (optimisé pour l’impression de matériaux flexibles), la double extrusion et le MOARstruder (pour imprimer de gros objets avec des couches épaisses). Si vous recherchez une imprimante 3D indéfectible en laquelle vous pouvez avoir confiance, ne cherchez plus.

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : Lulzbot TAZ 6 Review: Bigger, Better, Stronger

LulzBot TAZ 6

show product

Alternative à la meilleure imprimante 3D indéfectible : Zortrax M200

Si vous n’avez aucun problème avec les machines et les logiciels propriétaires, la Zortrax M200 est l’imprimante 3D qu’il vous faut. C’est le modèle parfait si vous recherchez une imprimante 3D fiable qui réalise des impressions de qualité. La calibration est précise et simple grâce au plateau à nivellement automatique.

De plus, l’espace d’impression possède une plateforme perforée permettant d’atténuer les déformations. C’est une caractéristique clé qui en fait la meilleure imprimante 3D pour travailler avec de l’ABS (appelé par l’entreprise « Z-ULTRAT »).

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : Zortrax M200 Review - Best 3D Printer Workhorse of 2017

Zortrax M200

show product
11

UP mini 2 Meilleure imprimante 3D pour débutant

Et la meilleure imprimante 3D pour débutant est… la UP mini 2

Caractéristiques

  • Volume d'impression (mm) 120 x 120 x 120
  • Matériau PLA, ABS, Flexible
  • Épaisseur min. d'une couche (µm) 150
  • Connexion USB, Wifi
  • Technologie FDM
  • Diamètre du filament 1,75 mm
  • Open source Non
  • Compatible avec des matériaux tiers Oui
  • Plateau chauffant Oui
  • Vitesse d'impression -

Pour qui ? Ceux qui sont inquiets à propos des émissions toxiques émises par les imprimantes 3D de bureau. Le filtre HEPA intégré à la UP Mini 2 rassurera les esprits peu tranquilles.

Pourquoi l’acheter ? Si vous cherchez la meilleure imprimante 3D pour débutant, la UP Mini 2 est un très bon choix grâce à des fonctionnalités extraordinaires apportant un vrai plus.

Combien coûte-t-elle ? Vous devrez débourser environ 500 €.

Pourquoi avons-nous élu la UP Mini 2 de Tiertime Meilleure imprimante 3D pour débutant ?

Cette machine est la meilleure imprimante 3D pour débutant grâce à plusieurs caractéristiques dernier cri impressionnantes.

Tout d’abord, elle dispose d’un écran de contrôle tactile, d’un habitacle fermé et d’une connexion wifi. Mais ce qui est encore plus intéressant, c’est l’attention portée à la sécurité. Par exemple, il existe un système de protection en cas de coupure de courant (l’impression reprendra après une interruption inopinée) et un filtre à air HEPA est intégré pour garantir un environnement de travail sain.

En outre, la buse a un détecteur de hauteur automatique et la machine dispose d’un compartiment hermétique afin de stocker les filaments à l’abri de l’humidité de l’air ambiant. En résumé : c’est un ensemble bien conçu. Le seul point négatif est le volume d’impression restreint : 120 x 120 x 120 mm.

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : UP mini 2 Review: Best 3D Printer for Beginners of Summer 2018

Tiertime UP Mini 2

show product

Alternative à la meilleure imprimante 3D pour débutant : Flashforge Finder

De nombreux fabricants affirment avoir la « Meilleure imprimante 3D pour débutant » mais peu d’entre eux se montrent à la hauteur. FlashForge ne fait pas partie de cette catégorie. Avec son imprimante 3D Finder, l’entreprise propose une machine offrant des résultats de qualité tout en vous laissant une marge de manœuvre si vous souhaitez aller plus loin dans l’impression 3D et imprimer avec des matériaux non propriétaires. Elle est facile à utiliser, ce qui la qualifie pour la catégorie Meilleure imprimante 3D pour débutant.

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : Flashforge Finder 3D Printer Review: (Almost) For Beginners

Flashforge Finder

show product
12

MakerBot Replicator+ Meilleure imprimante 3D pour le secteur de l'éducation

Et la meilleure imprimante 3D pour le secteur de l’éducation est… la MakerBot Replicator+

Caractéristiques

  • Volume d'impression (mm) 295 x 195 x 165
  • Matériau PLA
  • Épaisseur min. d'une couche (µm) 100
  • Connexion USB, Wifi, Ethernet
  • Technologie FDM
  • Diamètre du filament -
  • Open source Non
  • Compatible avec des matériaux tiers Non
  • Plateau chauffant Oui
  • Vitesse d'impression -

Pour qui ? La meilleure imprimante 3D de cette catégorie est destinée aux enseignants, éducateurs, organisateurs d’ateliers et aux étudiants de tout âge.

Pourquoi l’acheter ? La Replicator+ de MakerBot est un écosystème à elle-toute seule, disposant de ses propres applis, matériels et accessoires pour rendre l’impression 3D le plus facile possible.

Combien coûte-t-elle ? Le prix de base est de 2 850 € mais des réductions pour le secteur de l’éducation sont disponibles.

Pourquoi avons-nous élu la Replicator+ de MakerBot Meilleure imprimante pour le secteur de l’éducation ?

Si cette imprimante est la gagnante de cette catégorie, c’est parce qu’aucun autre fabricant d’imprimantes 3D n’a autant investi dans la création d’un écosystème entièrement tourné vers l’enseignement.

En regardant les fonctionnalités de cette imprimante de plus près, il est clair que cette machine est sécurisée et donc parfaite pour une salle de classe. Tout d’abord, elle dispose d’un plateau non chauffant flexible et amovible, d’un extrudeur dans lequel le hotend est tenu hors de portée des enfants et d’un espace d’impression à demi fermé, ce qui protège l’impression en cours d’éventuels projectiles. En outre, grâce à une application spécialement conçue à cet effet, vous pouvez accéder à un espace dans le Cloud où il est possible de sélectionner un modèle sur Thingiverse, le découper et l’envoyer directement sur la Replicator+. Tout peut donc être contrôlée à partir de votre Smartphone.

Mieux encore : Thingiverse et MakerBot ont créé un espace dédié sur Thingiverse où vous pouvez trouver des projets STEM pour apprendre en s’amusant. La machine est également livrée avec un manuel destiné aux enseignants pour les aider à comprendre les concepts de base de l’impression 3D et de la modélisation. MakerBot vous aidera même à financer l’achat d’une Replicator + pour votre classe.

MakerBot Replicator +

show product

Alternative à la Meilleure imprimante 3D pour le secteur de l’éducation : Robo C2

Excellentes options de connexion, de l’appli mobile aux points wifi, enceinte fermée et chauffée, et impression 3D sans difficulté : cette imprimante 3D à petit prix se destine clairement au secteur éducatif.

De plus, l’entreprise a récemment racheté MyStemKits, la plus grande bibliothèque en ligne de programmes de sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM) au monde. L’accès à MyStemKits vous permettra de visionner des cours en ligne et de télécharger des projets d’impression 3D pour votre machine.

Robo C2

show product
13

Lisa Sinterit Meilleure imprimante 3D SLS de bureau

Et la meilleure imprimante 3D SLS est… la Sinterit Lisa

Caractéristiques

  • Volume d'impression (mm) 90 x 110 x 130 mm
  • Matériau Polyamide (Nylon), PA12, Flexible
  • Épaisseur min. d'une couche (µm) 75
  • Connexion USB, Wifi
  • Technologie SLS
  • Diamètre du filament -
  • Open source Non
  • Compatible avec des matériaux tiers Non
  • Plateau chauffant -
  • Vitesse d'impression -

Pour qui ? Les professionnels qui veulent la qualité de la technologie d’impression SLS mais qui ne souhaitent pas investir 200 000 € dans une machine.

Pourquoi l’acheter ? La Sinterit Lisa est une imprimante 3D SLS que vous pouvez poser sur votre plan de travail. Elle est conçue pour les laboratoires, les ateliers et bureaux de design.

Combien coûte-t-elle ? Le prix de base est de 4 990 €. Le pack complet, qui inclut des outils de sablage et de tamisage de poudre, coûte environ 1 700 € de plus.

Pourquoi avons-nous élu la Sinterit Lisa Meilleure imprimante 3D SLS de bureau  ?

La technique d’impression SLS offre certains avantages par rapport à l’impression FFF/FDM : les machines SLS permettent d’obtenir des résultats impressionnants, sont compatibles avec de nombreux matériaux industriels classiques, n’ont pas besoin de structures de support pour imprimer, peuvent créer plusieurs pièces à la fois et vous laissent le champ libre pour la conception de pièces de n’importe quelle forme. Par conséquent les imprimantes 3D SLS sont le choix évident pour les professionnels de la fabrication additive.

La Sinterit Lisa offre des performances de niveau industriel à un prix abordable. Le moteur compact Polish peut imprimer aussi bien des prototypes fonctionnels que des pièces finales. Gardez par contre à l’esprit que bien que la machine soit équipée d’une interface intuitive et ne coûte pas cher, la Sinterit Lisa requiert plus de travail et de bricolage qu’une imprimante 3D FDM classique. Pour résumer en quelques mots, la Sinterit Lisa est selon nous l’une des imprimantes 3D SLS de bureau les plus faciles à utiliser et les plus abordables actuellement sur le marché.

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : Sinterit Lisa Review: Hands-on with the Desktop SLS 3D Printer

Sinterit Lisa

show product

Alternative à la meilleure imprimante 3D SLS de bureau : le kit Sintratec

Le marché des imprimantes 3D SLS de bureau est encore relativement restreint. Formlabs s’apprête à lancer son modèle Fuse 1, qui changera sans doute la donne (voir section la section imprimante 3D SLS de bureau le plus attendue). En attendant, le kit Sintatrec (coûtant environ 5 000 €) offre des caractéristiques et des performances similaires à la Sinterit, mais vous devrez assembler la machine vous-même, ce qui peut prendre plusieurs jours.

Sintratec S1

show product
14

Lulzbot Mini Le Choix de la rédaction

Et le choix de la rédaction est… la Lulzbot Mini

Caractéristiques

  • Volume d'impression (mm) 152 x 152 x 158
  • Matériau ABS, PLA, HIPS, PETG, nylon, composites
  • Épaisseur min. d'une couche (µm) 50
  • Connexion USB
  • Technologie FDM
  • Diamètre du filament 2,85 mm
  • Open source Logiciel et matériel
  • Compatible avec des matériaux tiers Oui
  • Plateau chauffant Oui
  • Vitesse d'impression 275 mm/s

Pour qui ? Les makers qui veulent juste pouvoir imprimer simplement. La LulzBot Mini imprime avec n’importe quel filament et les résultats sont très satisfaisants.

Pourquoi l’acheter ? C’est l’imprimante dont nous nous servons quotidiennement à All3DP. Lorsque nous ne sommes pas en train de tester d’autres imprimantes 3D, nous utilisons la LulzBot Mini.

Combien coûte-t-elle ? Le prix de base est de 1 055 € environ mais des réductions sont disponibles plusieurs fois par an.

Pourquoi avons-nous élu la LulzBot Mini Choix de la rédaction ?

Cette imprimante 3D est la plus petite machine fabriquée par Aleph Objects. Son volume d’impression ne dépasse pas les 38 cm cube. C’est en fait un avantage lorsqu’il s’agit de déformation, la chaleur étant plus constante. La buse d’impression peut en outre accélérer et se déplacer plus rapidement. Par conséquent, le temps d’impression sera plus court et les résultats seront plus propres sur les angles des pièces des pointues.

Si nous avons choisi la LulzBot Mini, c’est également pour sa fiabilité, sa facilité d’installation et la communauté animée gravitant autour de l’entreprise. Dans l’ensemble, la Lulzbot Mini est la preuve vivante qu’open source et excellente expérience utilisateur ne sont pas forcément opposés.

Notre avis complet sur l’imprimante 3D : LulzBot Mini Review: This Mighty 3D Printer Does the Job

Lulzbot Mini

show product

Alternative au Choix de la rédaction : Prusa MK2S

Ce n’est pas facile de trouver une imprimante vers laquelle on peut toujours se tourner à chaque fois qu’on veut imprimer avec qualité et rapidement. Toutefois, la Prusa MK2S est notre second choix après la Lulzbot Mini. Imprimer avec ce modèle est vraiment plaisant et même les filaments notoirement difficiles à imprimer ne posent pas de problème. La MK2S n’est certes pas le dernier modèle de Prusa, mais elle reste l’une des meilleures imprimantes 3D en kit actuellement disponibles sur le marché.

Original Prusa i3 MK2S

show product
15

Formlabs Fuse 1 Imprimante 3D la plus attendue

Dans la catégorie imprimante 3D SLS de bureau, nous attendons avec impatience… la Formlabs Fuse 1

Caractéristiques

  • Volume d'impression (mm) 165 x 165 x 320
  • Matériau Nylon
  • Épaisseur min. d'une couche (µm) 100
  • Connexion -
  • Technologie SLS
  • Diamètre du filament -
  • Open source Non
  • Compatible avec des matériaux tiers Non
  • Plateau chauffant -
  • Vitesse d'impression 10 mm/h

Pourquoi est-elle importante ? La technologie de frittage sélectif par laser, plus connue sous l’acronyme anglais SLS (Selective Laser Sintering) est la méthode de prédilection des professionnels de la fabrication additive. Avec de nombreux brevets arrivant à expiration, la technologie SLS se démocratisera très prochainement et sera plus accessibles pour les makers occasionnels. Dans quelques années, les machines de bureau utilisant cette technologie seront devenues ordinaires et la Formlabs Fuse 1 pourrait bien être l’imprimante 3D qui lancera cette révolution.

Pourquoi l’acheter ? C’est la machine idéale pour ceux qui ont besoin de réaliser des objets en nylon offrant un certain degré de détails et qui souhaitent imprimer en 3D plus d’un objet à la fois.

Combien coûte-t-elle ? Aux alentours de 12 099  €.

Pourquoi avons-nous choisi l’imprimante 3D Fuse 1 de Formlabs ? La Fuse 1 nous enthousiasme vraiment. Formlabs parvient à apporter au frittage sélectif par Laser (SLS) le même degré de finesse et de sophistication que l’on obtiendrait avec la stéréolithographie. Le fabricant présente une vision de l’impression 3D 2.0 alléchante.

La Fuse 1 peut créer des objets en nylon à la fois robustes et flexibles. L’habitacle d’impression est amovible, ce qui permet d’imprimer en continu. Il est également possible de contrôler le processus d’impression de A à Z : un système de caméra retransmet en direct l’avancée de l’impression.

La version finale de l’imprimante 3D Fuse 1 devrait être livrée à l’automne 2018. Le pack complet est disponible à partir de 12 099 €. Il inclut un habitacle d’impression supplémentaire afin de pouvoir imprimer en continu, des accessoires pour réaliser les traitements post-impression et est livré avec suffisamment de matériau pour pouvoir démarrer.

Formlabs Fuse 1

show product

Comment trouver l'imprimante 3D répondant à vos besoins

Choisir l’imprimante 3D qui vous convient n’est pas toujours facile.C’est pourquoi nous avons rédigé cet article, regroupant les grands gagnants du monde de l’impression 3D.

Trouver la meilleure imprimante 3D pour débutant

Si vous débutez dans l’impression 3D, il est facile de se laisser submerger par toutes les spécificités de ce secteur.Les particularités de chaque imprimante et la terminologie employée peuvent être intimidantes voire incompréhensibles.Vous seriez tenté de penser que les choses seraient plus faciles avec une imprimante 3D pour débutant. Hélas, ce n’est pas toujours le cas.Certains pièges sont tendus sur votre route

Il existe des modèles vendus comme étant les « meilleures imprimantes 3D pour débutant ».Certes, les machines sont livrées pré-assemblées mais vous devrez débourser plus et cela ne vaudra pas nécessairement le coup : le filament est excessivement cher, vous serez frustré face à la mauvaise qualité de l’assemblage et vous obtiendrez des premières impressions de qualité douteuse.

Notre conseil ? Investissez un peu plus dans la machine en elle-même.Lorsque vous cherchez l’imprimante 3D qui rentre dans votre budget, la pire chose à faire est de gaspiller votre argent dans une imprimante 3D sans marque, non testée et très peu chère. Ne vous méprenez pas, nous ne voulons pas vous pousser à payer plus, mais il y a une différence une bonne imprimante 3D pas chère et LA MEILLEURE imprimante 3D pas chère. 

En outre, il existe de nombreux clones de la série Prusa i3Ils sont produits par différentes marques, varient d’un modèle à l’autre et proposent diverses options.Bien que certains soient de très bien, d’autres sont moins de bonne qualité et bien trop difficiles à utiliser. La plupart des clones des modèles Prusa sont livrés en kit, ce qui complique les choses.Si vous souhaitez acheter l’une de ces répliques, assurez-vous qu’elle dispose d’instructions claires et de qualité et qu’elle est entourée d’une communauté active capable de vous aider si vous rencontrez un problème.

Pour finir, n’achetez pas d’imprimante 3D sur Kickstarter. D’après nous, Kickstarter et Indiegogo ne sont pas l’idéal pour acheter une machine.Vous pouvez vous faire arnaquer intentionnellement (à l’instar de l’imprimante 3D Peachy Printer, vendue à 99$), vous retrouver les mains vides (pour exemple l’imprimante Tiko 3D) ou encore recevoir votre imprimante 3D bien plus tard que prévu (c’est ce qui se passe pour la majorité des projets Kickstarter).

Sans plus attendre, nous vous invitons à lire les catégories Meilleure imprimante 3D à moins de 300 €, Meilleure imprimante 3D à moins de 500 €  et bien sûr, Meilleure imprimante 3D pour débutant . Vous trouverez sans aucun doute l’imprimante 3D parfaite pour vous dans ces catégories.

Trouver la meilleure imprimante 3D pour makers

Si vous vous considérez comme un bricoleur touche-à-tout et souhaitez tirer parti de l’impression 3D, vous n’avez pas besoin d’acheter l’imprimante la plus chère et la plus tape-à-l’œil du marché.La bonne nouvelle ? Vous pouvez considérablement réduire votre budget en achetant une imprimante 3D en kit. En outre, monter votre machine vous-même vous permettra d’en apprendre beaucoup sur l’impression 3D.

Le marché pour les amateurs d’impression 3D arrive presque à saturation, vous pouvez donc choisir parmi de nombreux modèles. L’étape la plus difficile est de trouver l’imprimante 3D qui répondra le mieux à vos besoins : il existe tellement d’imitations qu’il est difficile de s’y retrouver !

Si vous voulez être sûr d’acheter la meilleure imprimante 3D, nous vous invitons à lire les catégories Meilleure imprimante 3D à moins de 300 €, Meilleure imprimante 3D à moins de 500 € et Meilleure imprimante 3D pour débutant.Vous y trouverez les meilleures imprimantes 3D pour votre budget.

Trouver la meilleure imprimante 3D pour les amateurs d’impression 3D

Si vous êtes déjà un bricoleur chevronné et que vous êtes fan d’impression 3D, alors vous devez déjà avoir une opinion sur les marques et les modèles qui sont, selon vous, les meilleures disponibles sur le marché. Ce dont vous avez besoin, c’est d’alternatives, pas de conseils.

Les catégories Meilleure imprimante 3D à moins de 500 €, Meilleure imprimante 3D à moins de 1000 € , Meilleure imprimante 3D en kit, Meilleure imprimante 3D indéfectible et Le choix de la rédaction répondront très certainement à vos besoins.

Trouver la meilleure imprimante 3D à usage professionnel

Si vous êtes un professionnel qui s’intéresse essentiellement au résultat, la marque n’aura pas d’importance. Ce dont vous avez besoin, c’est d’une imprimante 3D fonctionnant aussitôt qu’elle est installée, facile à utiliser et permettant d’obtenir de bons résultats pour réaliser des prototypes sans devoir changer toute une série de paramètres compliqués.

Le matériau est également un facteur clé pour vous. Si vous vous reconnaissez dans cette description, rendez-vous à la catégorie Meilleure imprimante 3D, Meilleure imprimante 3D indéfectibleSi vous avez besoin d’imprimer de très petits détails, nous vous conseillons de consulter aussi la catégorie Meilleure imprimante 3D SLA.

Comment nous testons les imprimantes 3D

Afin de tester les différentes imprimantes 3D que nous recevons, avons créé une sélection d’objets à imprimer.

Tout d’abord nous imprimons le 3DBenchy, le modèle parfait pour torturer votre machine. Il a spécialement été conçu pour calibrer l’imprimante 3D et nous en avons une quantité industrielle dans notre atelier. Le second modèle que nous utilisons est le très bruyant sifflet V29. Enfin, nous imprimons une boucle rapide pour les sacs à dos.

Ces trois modèles combinés permettent de tester tous les points clé de l’imprimante 3D : surfaces bombées, respect des cotes, bridges, overhangs, structures de support, finesse des détails, etc. Si une machine ne parvient pas à imprimer l’un de ces trois objets, alors elle n’entrera pas dans le classement des meilleures imprimantes 3D. Une fois cette première étape réalisée, nous passons à l’impression d’objets permettant de tester les caractéristiques propres à chaque imprimante 3D.

ar exemple, si nous évaluons une imprimante disposant d’un grand volume d’impression, nous fabriquerons un objet de grande taille (logique). Si la machine utilise la technologie SLA, nous imprimerons un modèle avec de petits détails afin de tirer profit de cette technique de production. Nous prenons aussi en considération d’autres critères généraux, comme la facilité d’utilisation, les logiciels compatibles ou encore les options de dépannage.

Dans notre quête pour trouver la meilleure imprimante 3D, nous nous efforçons de répondre aux questions que vous pourriez vous poser. Si un problème survient sur la machine, est-il facile à résoudre? La documentation et le service client fournissent-ils les informations adéquates ? La suite logiciel est-elle régulièrement mise à jour?

Glossaire des termes clés

En cherchant la meilleure imprimante 3D, vous avez peut-être rencontré des termes et des acronymes nébuleux. Pour vous aider dans votre recherche, voici un petit glossaire des termes les plus importants.

  • ABS : ABS est l’acronyme pour acrylonitrile butadiène styrène. C’est un thermoplastique couramment utilisé dans la fabrication des matériaux d’impression (appelés filaments) pour les imprimantes FDM. Il est plutôt robuste mais est assez ardu à imprimer (il dégage en outre de mauvaises odeurs lorsqu’il fond).
  • FDM : La technologie Fused Deposition Modeling (ou modélisation par dépot de fil fondu), généralement appelée FDM, est le processus d’impression 3D où un matériau thermoplastique chauffé est extrudé via une buse d’impression. Cette dernière est contrôlée par un ordinateur pour construire un objet couche par couche. Le terme FDM est en fait un nom déposé, ce qui a conduit la communauté open source RepRap à utliser le mot FFF (Fused Filament Fabrication), mais les deux termes sont interchangeables.
  • Filament: c’est le matériau de base utilisé pour imprimer des objets avec la technologie FDM. Les filaments sont généralement constitué d’un thermoplastique (tel que l’ABS ou le PLA), injecté sous forme solide dans la tête d’impression, puis chauffé jusqu’à ce qu’il fonde. Il est ensuite extrudé par le biais d’une petite buse. Les filaments mesurent le plus souvent 1,75 mm ou 3,00 mm de diamètre et sont habituellement disponibles en bobines.
  • G-code: C’est le langage utilisé pour donner des instructions à l’imprimante 3D sur les opérations à exécuter. En règle générale, le G-code est presque exclusivement généré par un logiciel et n’est donc pas rédigé manuellement. Il contrôle les actions spécifiques de la machine telles que le mouvement et la rotation de l’extrudeur, la vitesse, la profondeur et tous les autres boutons et capteurs utilisés lors de l’impression.
  • Plateau chauffant : Le plateau d’impression sur lequel on imprime le modèle peut être chauffé, ce qui évite que les couches tout juste imprimées ne refroidissent trop vite et se rétractent. Un plateau chauffant est crucial lorsque vous imprimez avec des matériaux tels que l’ABS ou le PETG mais est optionnel pour le PLA.
  • Hotend : Sur une imprimante 3D FDM/FFF, le hotend est la buse chauffée qui fond le filament plastique avant qu’il ne soit extrudé.
  • PLA: PLA est l’acronyme anglais pour l’acide polyactique, un plastique biodégradable couramment utilisé dans la fabrication des filaments pour les imprimantes FDM. Ce matériau est plus facile à imprimer que l’ABS et il ne dégage pas de mauvaises odeurs. Par contre, il est structurellement plus fragile.
  • SLA : La stéréolithographie, souvent désignée par l’acronyme SLA, est une technique d’impression 3D utilisant un processus appelé photopolymérisation. Les objets sont construits couche après couche par un Stereolithographic Apparatus (que l’on pourrait traduire par appareil stéréolithograpique), abrégé SLA. Un rayon laser trace et solidife chaque couche d’un objet sur la surface (ou la base) d’un bac rempli de photoplymère liquide.
  • Slicer : dans l’impression 3D, les objets sont constitués de couches. Un Slicer, appelé parfois outil de découpe ou de tranchage, est un logiciel qui divise le modèle en tranches 2D, qui seront ensuite imprimées les unes après les autres. Le Slicer produit des instructions en G-code qui contrôlent le trajet de l’extrudeur, la vitesse et la température de l’imprimante 3D. Les logiciels de découpe peuvent être en open source ou bien sous licence commerciale. Ce sont des outils essentiels pour une impression 3D réussie.
  • SLS : Le frittage sélectif par laser, plus connu sous l’abréviation anglaise SLS (Selective Laser Sintering) est une tecnhique d’impression 3D souvent utilisée pour les services d’impression 3D métal. La technologie SLS est une technique d’impression par fusion sur lit de poudre : un laser fusionne (ou agglomère par frittage) de manière sélective les grains d’une couche de poudre et reporduit le procédé strate après strate.
  • STL : STL est le format de fichier le plus populaire en impression 3D. Le format STL représente un objet 3D en modélisant sa surface avec des triangles. Curieusmeent, la significations du sigle S.T.L n’est pas certaine. Les hypothèses incluent «standard tessellation language» and «standard triangle language».

License: The text of "Les 14 meilleures imprimantes 3D de l’été 2018" by All3DP is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.

Subscribe to updates from All3DP

You are subscribed to updates from All3DP

You can’t subscribe to updates from All3DP. Learn more…Subscribe

You can’t subscribe to updates from All3DP. Learn more…

B719266D-CB2F-4571-9ABD-AFEC8A7D79DCB719266D-CB2F-4571-9ABD-AFEC8A7D79DCB719266D-CB2F-4571-9ABD-AFEC8A7D79DC